Équilibre intestinal

Equilibre intestinal 3

L’intestin grêle : un organe clé

Partie du tube digestif située dans le prolongement de l’estomac, l’intestin grêle participe à la digestion des aliments et au passage des nutriments vers la circulation sanguine et le reste de l'organisme.

La paroi intestinale assure un rôle de barrière biologique.

Accompagnée de son microbiote, son équilibre physiologique est vital au bon fonctionnement de notre organisme.

L’intestin grêle en chiffres

  • 4 à 7 mètres de longueur, soit près de 80% de la longueur totale de l’intestin (intestin grêle + côlon).

  • 200 m² environ de surface

  • 40 tonnes d’aliments ingérées en moyenne pendant une vie.

Intestin et microbiote

Microbiote 3

Plus connu sous l’appellation de “flore intestinale” , le microbiote intestinal est le plus important en nombre de tous les microbiotes du corps humain.

Il est composé en moyenne de 100 000 milliards de micro-organismes, ce qui représente un poids moyen de 2 kilogrammes par individu.

Avec son hôte, le système digestif, il compte plus de 200 millions de neurones.

Le superorganisme intestin-microbiote intervient dans la digestion et le métabolisme en général, mais aussi dans les fonctions immunitaires et neuro-endocriniennes, d’où son surnom de « deuxième cerveau ».

Le microbiote est unique et propre à chaque individu et formé dès la naissance.

Sous l’action de facteurs alimentaires, génétiques et environnementaux, sa composition évolue quantitativement et qualitativement durant les premières années de vie, avant de se stabiliser.

Divers facteurs peuvent toutefois perturber l’équilibre du microbiote : stress, maladie, infection microbienne, traitement médicamenteux, déficit immunitaire, régime alimentaire …


 

Cette altération qualitative et fonctionnelle du microbiote est à l’origine d’un déséquilibre de l’écosystème appelé dysbiose et représente actuellement un périmètre de recherche scientifique et médical riche pour comprendre l’origine de certaines maladies, en particulier inflammatoires et immunitaires.

En cas de déséquilibre du microbiote, la perméabilité de la paroi intestinale augmente et son rôle de barrière biologique est perturbé.

Lorsque ce phénomène se prolonge dans la durée, on parle d’hyperperméabilité intestinale.

Qu'est ce que l’hyperperméabilité intestinale?

L’hyperperméabilité intestinale (ou simplement perméabilité intestinale), est un syndrome souvent méconnu correspondant à une augmentation de la porosité de la paroi de l'intestin grêle, perturbant son rôle de barrière biologique.

Encore méconnu en France, ce syndrome est dores et déjà un élément central de diagnostic dans certains pays comme les État Unis ou le Canada notamment.

Jonctions relâchées = hyperperméabilité intestinale

Hyperme abilite

En situation physiologique normale, les jonctions serrées entre les cellules de la paroi intestinale (entérocytes) filtrent les molécules pour ne laisser passer que les nutriments.

Toutefois, si ces jonctions se relâchent, l'espace entre les entérocytes s'accroît.

De ce fait, la perméabilité augmente et des molécules de taille plus importante peuvent franchir la paroi intestinale qui n’assure plus son rôle de barrière biologique.
S’il se prolonge dans la durée, ce passage anormal de grosses molécules est appelé syndrome d’hyperperméabilité intestinale (Leaky gut syndrom, en anglais).

Le dérèglement est généralement progressif et peut avoir de multiples causes.

De nombreux travaux sont en cours pour préciser son impact physiologique, mais il est d’ores et déjà impliquée dans l’étiologie de diverses pathologies.

Perméabilité intestinale : quels symptômes?

Fatigue mal au ventre

L’hyperperméabilité intestinale peut entraîner un déséquilibre de la flore intestinale ainsi que différents symptômes systémiques parmis lesquels :

  • Des troubles gastro-intestinaux (diarrhées, flatulences, ballonnements, douleurs…)
  • Un développement du syndrome de l’intestin irritable (SII) ou syndrome du côlon irritable (SCI).
  • Des maux de tête.
  • Une fatigue généralisée.
  • Des douleurs articulaires.
  • Des troubles de l’humeur, dépression, anxiété.
  • Des déséquilibres hormonaux.

Des perturbations du système immunitaire peuvent également s’exprimer sous forme d’allergies (asthmes, eczéma, rhinite…) ou d’intolérances alimentaires (gluten, caséine…) notamment.

Perméabilité intestinale : quelles sont les causes?

Cause

Le déséquilibre intestinal induisant une hyperperméabilité de la paroi intestinale peut être causé par différents troubles :

La dysbiose intestinale

Principale cause de l’hyperperméabilité intestinale, la dysbiose correspond à un déséquilibre entre souches commensales et souches pathogènes au niveau de la flore intestinale qui peut notamment altérer les fonctions barrières de la paroi et perturber de nombreuses fonctions biologiques.


 

La candidose intestinale

Des levures et des champignons microscopiques comme le Candida albicans sont naturellement présents dans l’intestin. La candidose est une infection fongique causée par une sur-prolifération du champignon Candida albicans. Cela contribue à des perturbations physiologiques importantes.

 

 

 

Le gluten

Pour les personnes qui sont intolérantes au gluten, il a une action directe d’inflammation de la muqueuse intestinale.
Pour les personnes qui en consomment trop, il induit un relâchement des jonctions serrées et donc une perméabilité accrue de la paroi.

Causes principales de perméabilité intestinale

La dysbiose et la candidose sont elles-mêmes favorisées par différents facteurs, parmi lesquels:

  • Le stress
  • L'alimentation déséquilibrée ou carencée en nutriments
  • La consommation excessive de sucre et d'alcool
  • La consommation de gluten (pour les personnes présentant une intolérance)
  • Les polluants environnementaux
  • L'inflammation chronique
  • Le diabète et les troubles endocriniens 
  • Le veillissement physiologique et le déficit immunitaire
  • La grossesse
  • Les activités sportives intenses
  • Les traitements médicamenteux, en particulier les antibiotiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Quelles solutions pour rétablir l’équilibre intestinal ?

Pour agir contre la perméabilité intestinale plusieurs approches complémentaires sont intéressantes.

Elles vont contribuer à reconstituer et entretenir la paroi intestinale et son microbiote.

Sur le plan comportemental, cela passe par une alimentation riche et équilibrée, une bonne hygiène de vie et une meilleure gestion du stress qui est un facteur clé dans la perturbation de l’équilibre intestinal.

De manière complémentaire il est important d’effectuer un rééquilibrage physiologique via la prise de compléments alimentaires naturels.

Les compléments alimentaires pour l’équilibre intestinal

Pour rétablir votre équilibre intestinal, nous vous proposons les compléments alimentaires Novalturel, n°1 de la santé naturelle sur la sphère intestinale, avec un protocole innovant et unique en France.

Le programme de rééquilibrage intestinal du laboratoire Novalturel apporte des solutions naturelles complémentaires pour le rééquilibre intestinal et la lutte contre troubles intestinaux de la perméabilité intestinale, en 3 phases successives :

 

Plan de travail 22
Plan de travail 27
Plan de travail 28
  • Phase 1 (Novalclean + Novalflam) : elle contribue à assainir et purifier la paroi de l’intestin avant de reconstruire l’environnement intestinal.
  • Phase 2 (Novalgut + Novalpur) : elle permet, notamment grâce à la glutamine présente dans le Novalgut, de consolider et renforcer la paroi intestinale et lutter contre son hyperperméabilité.
  • Phase 3 (Novalbiote ou Novalbiome) : cette phase est une cure de probiotique afin de renforcer le microbiote, l’entretenir sur le long terme et si besoin lutter contre la constipation (Novalbiome)

NB : Chaque produit peut être utilisé indépendamment du protocole.

Voir aussi :

Stress et sommeil
Renforcer les defenses immunitaires
Astuce pour lutter contre la grippe